Comment aménager la cuisine d’une Dark Kitchen ?

1/5 - (1 vote)

Vous avez un projet de dark kitchen en cours et vous souhaitez connaître les astuces pour l’aménager ? Il s’agit d’une tâche qui peut être complexe lorsque vous ne disposez pas des connaissances requises. Pour mener à bien votre projet, découvrez dans ce guide les différents moyens d’aménagement de votre cuisine pour réaliser un tel projet.

Les différentes possibilités d’aménagement d’une Dark Kitchen

Un aménagement réussi d’une Dark kitchen participe à la bonne mise en marche de votre activité. Vous devez alors y accorder beaucoup d’attention. Pour cela, vous disposez de deux solutions pour aménager votre cuisine de restaurants.

La location d’une cuisine partagée

Dans le but d’aménager une cuisine fantôme, vous pouvez faire le choix d’une location de cuisine partagée. Cette dernière est proposée par de nombreuses plateformes de livraison de repas à domicile. Elle vous permet de faire votre grand pas dans la restauration sans perdre de temps. En faisant ce choix, vous ne devrez plus vous préoccuper des normes en vigueur en termes de restauration, car ces cuisines les respectent déjà.

Par ailleurs, en optant pour une cuisine partagée avec d’autres restaurateurs, vous êtes épargné des travaux d’aménagement et autres achats d’équipement de cuisine qui peuvent avoir un coût plus ou moins élevé. Pour finir, les coûts de loyer sont également réduits.

L’extension de votre restaurant

Dans le cas où vous posséderiez déjà un restaurant, il vous suffira de l’étendre pour implanter un local destiné à la livraison de repas à domicile. Vous pouvez dans ce cas suggérer à votre clientèle les plats que vous offrez dans votre établissement. Il est aussi possible de commencer à zéro en mettant sur place votre propre cuisine. Veillez toutefois à respecter les règles en vigueur pour ne pas tomber sous le coup de la loi.

L’installation d’un point de vente

Le point de vente est une option à considérer lorsque vous souhaitez ajouter un service de « click and collect ». Avec ce concept, les clients pourront ainsi se déplacer vers vous pour retirer leur commande effectuée en ligne. Pour cela, il serait utile d’installer un point de vente. Celui-ci doit disposer d’un comptoir pour faciliter cette opération.

L’essentiel à faire avant l’aménagement de votre restaurant fantôme

Avant de passer à l’aménagement de votre dark kitchen, il y a quelques étapes que vous devez franchir.

Connaître les normes en vigueur pour une cuisine fantôme

Les dark kitchens, comme tous les établissements professionnels dans la restauration se doivent de respecter des normes reparties en deux parties telles que l’hygiène et la sécurité. En termes d’hygiène, vous devez disposer par exemple d’une installation permettant d’alimenter la pièce en eau potable. Il vous faudra aussi un emplacement pour les déchets, un éclairage revêtement antidérapant (sol, murs, plafonds, etc.), entre autres.

Afin d’assurer la sécurité des biens et des personnes, vous devez aussi respecter plusieurs conditions. Parmi celles-ci, il y a :

  • l’installation d’un système de sécurité incendie ;
  • la présence d’un éclairage de qualité ;
  • le dispositif pour arrêter les circuits électriques en urgence, etc.

Par ailleurs, pour assurer le respect de toutes ses normes, il faudrait avoir parmi le personnel, une personne formée dans le domaine de l’hygiène alimentaire. C’est ce qui est stipulé dans le décret « n° 2011-731 du 24 juin 2011 ». Cette formation dure en général deux jours au sein d’un établissement professionnel et ne nécessite pas un renouvellement. Vous pouvez aussi présenter votre certificat d’études professionnelles en l’hôtellerie si vous en disposez.

Faire le choix de l’emplacement

Comme vous le savez déjà, une dark kitchen n’a pas pour objectif d’accueillir des clients. Cependant, il sera important de trouver un local pour cuisiner les mets à livrer à domicile. Pour faire un choix convenable, vous devez tenir compte du nombre d’employés que vous comptez diriger. Sachez que pour bien exercer votre activité, vous aurez besoin de chefs cuisiniers, des assistants et des livreurs. La taille des équipements constitue un critère à ne pas négliger. Celle-ci peut varier selon la spécialité de votre cuisine.

Penser à la forme juridique de votre entreprise

Une dark kitchen est une entreprise et pour cela, elle doit disposer d’un statut juridique. En vue d’un choix, vous avez plusieurs possibilités. La SAS (Société par Actions Simplifiées) et la SARL (Société à Responsabilité Limitée) font partie des formes juridiques les plus adoptées par cette forme d’entreprise. Grâce à elles, vous pouvez collaborer avec un ou plusieurs associés en tant que personnes morales ou physiques. Le seul point de différence entre ces deux statuts est le statut du dirigeant. Avec la SARL, le gérant est considéré comme un travailleur indépendant, mais la SAS considère le président comme un salarié.

En dehors de ces statuts, vous avez également la SASU (société par actions simplifiées unipersonnelles) et l’EURL (Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée). L’EURL vous donne la possibilité d’avoir un seul associé. Elle dispose quand même de nombreuses garanties en termes d’imposition. Il en est de même pour la SASU qui vous offre en plus de cela une flexibilité sans pareille.

Obtenir un permis d’exploitation de vente d’alcool

Il s’agit d’un certificat qui vous autorise à offrir de l’alcool comme accompagnement à vos repas. Dans le cas où vous ne proposeriez pas ce genre de boisson, ce permis ne vous sera pas utile. La licence qui cadre avec une cuisine fantôme est celle des ventes à emporter. Vous devez vous rapprocher de la mairie de votre commune pour l’obtenir.

ladarkkitchen.fr