Dark Kitchen Concept : La version à emporter

Rate this post

Le monde de la restauration à l’instar des autres domaines a connu beaucoup d’évolutions à travers le concept du Dark Kitchen. Encore appelée restaurants-laboratoire, cette tendance a vu le jour aux États-Unis plus précisément à Chicago où les restaurateurs faisaient appel à des livreurs pour assurer la distribution. Depuis lors, le dark kitchen s’est décliné en plusieurs variantes et a donné naissance à une version hybride connue sous la dénomination « à emporter ». Souhaitez-vous en savoir plus sur ce dernier ? Focus.

Dark Kitchen à emporter : que retenir ?

Le Dark Kitchen à emporter est une version améliorée du traditionnel. Avec ce modèle, le restaurateur prépare et conçoit des repas dans des emballages que le client vient chercher. Il faut noter que la version « à emporter » met beaucoup plus l’accent sur la relation clientèle à travers l’accueil.

En effet, en plus de venir récupérer son repas, le consommateur a la possibilité de regarder le cuisinier lors de la confection. Il peut profiter également des conseils du professionnel. Pour préserver le lien commercial et renforcer la confiance de la clientèle, ce type de dark kitchen fait intervenir l’installation d’une salle d’attente ou d’accueil.

Ce concept à une multitude d’avantages. Premièrement, il a pour but de rassurer les consommateurs qui n’aiment pas le tout-en-ligne. Ceux-ci ont la possibilité de voir comment les repas sont préparés afin de juger eux-mêmes de la qualité.

Secundo, c’est une aubaine pour les acteurs de la restauration pour se faire connaître plus rapidement car les clients sont des leviers de communication. Ces derniers étant également des juges, font du bouche-à-oreille, ce qui booste l’activité et augmente les chiffres d’affaires. Avec la version hybride, le restaurateur peut fidéliser ses abonnés en leur offrant:

  • des livraisons gratuites à domicile
  • des cartes de fidélité pour ceux qui viennent chercher leurs plats
  • des ventes additionnelles
  • des bons d’achat et bien d’autres.

Retenez que pour offrir un service de qualité, vous devez disposer d’un espace plus grand et apte à accueillir les consommateurs. Celui-ci doit être également optimal pour contenir votre coin cuisine. En résumé le dark kitchen hybride ou à emporter permet de réduire progressivement les frais de communication surtout si votre restaurant est dans une grande zone de chalandise comme paris en France.

La version à emporter du Dark kitchen possède-t-elle des inconvénients ?

Cette nouvelle version de Dark kitchen résout à peu près tous les problèmes que vous pouvez rencontrer dans la mise en place d’une cuisine fantôme classique. Toutefois, il réside encore quelques inconvénients qu’il convient de mentionner.

Une pression supplémentaire

La présence de la clientèle qui surveille le moindre de vos faits et gestes est une pression énorme. Tel un juge dans un concours de cuisine, il observe les différentes étapes de préparation de son repas ainsi que l’hygiène que vous y déployez. Le moindre faux geste de votre part peut être relayé et fait chuter vos affaires.

Vous devez donc être méthodique et ne pas trop faire patienter l’acheteur. Le consommateur pouvant aussi échanger avec les agents, cela peut être une source de déconcentration lors de la préparation. Ce sont quelques points que vous devez prendre en compte avant l’installation de votre local.

Des charges supplémentaires

En louant un local d’accueil pour les clients, vous devez vous acquitter d’un contrat de bail et payer le loyer. Le Dark kitchen à emporter ayant à cœur le confort du consommateur, vous devez aussi penser aux frais d’électricité, de chauffage et bien d’autres. Vous devez aménager le lieu en achetant des fauteuils, un poste téléviseur pour la salle d’attente et une bonbonne à eau.

Vous devez être en mesure de proposer du café, des boissons pour les personnes qui se sont déplacées. À cela s’ajoute, l’installation de la cuisine, les approvisionnements pour le garde à manger, le salaire des employés, etc. C’est donc un concept qui nécessite un investissement conséquent.

Comment mettre en place le dark kitchen à emporter ?

Si vous êtes séduit par les restaurants-fantômes à emporter, voici quelques démarches pour sa mise en place.

Définissez vos besoins

Pour commencer, vous avez besoin de composer votre menu et définir les repas que vous souhaitez commercialiser. Vous pouvez proposer du fast-food comme le burger par exemple ou d’autres repas plus élaborés. L’essentiel est de proposer de la diversité. Il est nécessaire de choisir votre emplacement ainsi que la superficie totale du local dont vous avez besoin. Identifiez par la suite, les outils de travail, le nombre d’employés pour assurer le service afin d’établir un budget et de définir votre capital d’investissement.

Confiez votre projet à des professionnels

Une agence de communication vous aidera à étudier la concurrence et peut vous aider à mieux vous positionner pour augmenter vos chiffres de ventes. L’aménagement de votre local quant à lui nécessite l’intervention des professionnels du bâtiment. La tendance est actuellement aux kitchens ouvertes sur la salle d’accueil. Exposez-leur votre projet et il prend automatiquement vie.

Adoptez les bonnes attitudes

Maintenez votre cuisine toujours propre et veillez à la conservation efficiente des denrées périssables. Entourez-vous d’une équipe professionnelle et dynamique pour éviter les prolongements du temps d’attente. Un point d’honneur doit être attribué aux emballages. Ils doivent être à la fois à l’effigie de votre food’s space et écologiques. Privilégiez les boîtes fabriquées en kraft, la pulpe de bagasse ou en fibre de palmier.

ladarkkitchen.fr