Location Dark Kitchen : Les différentes solutions apportées

3.2/5 - (124 votes)

L’environnement sanitaire créé par la crise de la COVID-19 a ouvert la voie à une ubérisation de plus en plus globale des habitudes alimentaires. Suite à ce contexte, un modèle de business qui secoue les codes de la restauration classique a vu le jour : la dark kitchen. Le concept de la dark kitchen se base sur une restauration digitalisée, une façon de cuisiner qui permet de préparer rapidement des repas prêts à être livrés à domicile. L’ouverture d’une dark kitchen constitue une interrogation à laquelle font face de nombreux entrepreneurs et professionnels de la restauration. Mais quels en sont les enjeux ? Quelles sont les réelles solutions apportées par la location d’une dark kitchen ? Les éléments de réponse dans ce dossier.

Qu’est-ce qu’une dark kitchen ?

Avant d’aborder, les solutions apportées par la location d’une Dark kitchen, il est primordial de comprendre comment marche le système en lui-même. Imaginez un instant, un restaurant qui n’existe que sur internet, qui n’a nul besoin d’une salle d’accueil ou d’un serveur. Un restaurant qui se compose juste d’une cuisine professionnelle et qui bénéficie d’un accès optimisé uniquement pour les livreurs, voilà ce qu’est la dark kitchen.

Ayant vu le jour aux États-Unis, la dark kitchen assimilable au fast food est avant tout un gigantesque restaurant virtuel dont l’objectif n’est pas de recevoir des clients. Ainsi, la tâche principale des dark kitchens est de mettre à la disposition des restaurateurs une cuisine équipée en tout point. Située non loin d’une banlieue, la dark kitchen offre une meilleure optimisation du service de livraison à domicile des mets préparés.

De façon plus explicite, la dark kitchen se compose d’une immense surface intégralement équipée de cuisines professionnelles et divisées en plusieurs espaces. Ces espaces sont ensuite mis à la disposition des restaurateurs moyennant une rémunération proportionnelle au chiffre d’affaires réalisé.

Que ce soit à Paris, Bordeaux ou Lyon, de plus en plus de restaurateurs professionnels se tournent vers ce système, pour des besoins de diversification ou tout simplement par pur désir d’entreprendre. De nombreux acteurs du secteur leur emboitent le pas dans l’optique de réduire les contraintes liées à la gestion d’une salle ou de maximiser leur retour sur investissement.

Quelles sont les solutions apportées par la location d’une dark kitchen ?

La dark kitchen apporte des solutions pour chacune des parties impliquées dans la mise en place du système : les restaurateurs pour commencer, les clients et enfin le bailleur.

Pour les restaurateurs, la dark kitchen permet une mise à disposition de locaux parfaitement équipés, et ce, à moindre coût. Les clients quant à eux ont la possibilité de bénéficier d’un service de livraison sans délai à des couts raisonnables, que ce soit à leur boulot ou à la maison.

Pour revenir au restaurateur, le concept de la dark kitchen offre l’avantage de réduire de manière considérable les charges d’exploitation. Les loyers à payer sont non seulement plus faibles que ceux appliqués dans les zones commerçantes, mais la masse salariale est également réduite, car il n’y a aucun serveur à rémunérer.

Par ailleurs, cette approche de restauration est souvent adoptée par les restaurateurs qui ne désirent pas réaliser d’importants travaux ou subir les aléas d’une forte fréquentation de leurs restaurants. En optant pour la dark kitchen, ils pourront alors se concentrer sur leur activité de cœur, la préparation des repas.

Dans le cas du bailleur, il s’agit de concevoir un véritable lieu de coworking uniquement dédié à la restauration. La dark kitchen permet alors de pallier les problèmes d’entrepôts vacants de façon efficace et de rendre plus dynamiques les périphéries des grandes villes. Un point à noter ici est la nécessité de réaliser de gros travaux surtout pour l’installation des cuisines professionnelles. Toutefois, au vu des enjeux du secteur, le jeu en vaut vraiment la chandelle.

Quels sont les types de contrats qui encadrent la location d’une dark kitchen ?

La location d’un espace dédié à la dark kitchen est encadrée par plusieurs types de contrats. Voici les plus importants :

Le statut des baux commerciaux

Régi par les textes de loi des articles L.145-1 du Code du commerce, le statut des baux commerciaux permet un encadrement strict tant pour le bailleur que pour le restaurateur. De manière sommaire, il offre au restaurateur l’avantage de la propriété commerciale, car ce dernier a droit à un renouvellement du contrat à la fin du bail.

Le bail de dérogation de courte durée

Le bail dérogatoire est un bail à l’essai qui permet au restaurateur de vérifier que l’espace de dark kitchen qui lui est alloué favorise une vente prospère. Quant au bailleur, ce contrat lui permet de vérifier la solidité financière et le sérieux du restaurateur.

Le contrat de prestation de services

Ce type de contrat ne se résume pas uniquement à la location d’un espace. Le contrat met à la disposition du restaurateur une cuisine professionnelle, un service de référencement web ou encore une aide à la préparation des repas. C’est le type de contrat le plus adapté à la dark kitchen.

Le concept de dark kitchen ne doit en aucun cas être vu comme un simple effet de mode. Il constitue le reflet de l’avancement de notre monde et représente un mode de restauration propre à notre époque.

ladarkkitchen.fr